Facilités européennes pour l'eau

 

Contexte

En réponse aux objectifs de l'Initiative européenne pour l'Eau (EUWI), la Facilité ACP-UE pour l'eau a été créée en 2004 avec l'objectif principal de fournir l'eau et l'assainissement de base et d'améliorer la gouvernance de la gestion de l'eau dans les pays Afrique – Caraïbes – pacifique (ACP). La Facilité Eau est un complément au soutien de la Commission Européenne qui est mis en œuvre au travers de programmes nationaux et régionaux.

Plusieurs projets présentés par l’OIEau ont été sélectionnés en 2004 et 2006 : « KPI- Key Performance Indicators » qui visait à développer de façon pilote des indicateurs de performance relatifs à la gestion des eaux transfrontalières, tant d’un point de vue de la gouvernance que d’un point de vue technique. Le projet « SADIEAU (Système Africain de Documentation et d’Information sur l’Eau) » a permis de mettre en place un réseau d’organisations africaines qui souhaitent communiquer sur leurs pratiques et partager l’information dont elles disposent à destination du plus grand nombre. SADIEAU construit sa richesse sur la diversité de ses membres.

L’OIEau a également réalisé de l’assistance à maitrise d’ouvrage auprès de « l’Autorité du Bassin du Niger (ABN) » dans le cadre d’un projet porté par cette dernière, afin de renforcer ses outils de planification.

Les actions proposées par l’OIEau lors du troisième appel à propositions, en 2010, répondaient au deuxième objectif spécifique : Contribuer à améliorer la gouvernance de l'eau et la gestion des ressources en eau, le développement durable et l'entretien des infrastructures hydrauliques (le premier objectif concernant l’approvisionnement en eau potable et les services d’assainissement de base). Deux propositions établies par l’OIEau et divers partenaires ont été retenues:

  • Appui à la gestion des ressources en eau du bassin du Congo ;
  • Développement des capacités de l’Autorité du Bassin de la Volta pour la mise en œuvre des actions prioritaires de son Plan Stratégique.

 

Quels sont les acteurs concernés ?

Les bénéficiaires principaux des actions mises en œuvre par l’OIEau dans le cadre de la Facilité ACP-EU sont les Organismes de bassin transfrontalier (Commission Internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha - CICOS, Autorité du Bassin de la Volta - ABV, Autorité du bassin du Niger - ABN) ainsi que les Etats membres de ces organismes de bassin.

D’autres partenaires de mise en œuvre interviennent : l’Agence de l’Eau Rhin-Meuse, Solidarité Eau Europe (SEE), Eau Vive et l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM). Enfin les projets ont été cofinancés par d’autres bailleurs de fonds tels que l’Agence Française de Développement (AFD), la Coopération Allemande et des Agences de l’eau françaises.

 

Que fait l’OIEau ?

Les activités réalisées dans le cadre du projet d’appui à la CICOS démarré en 2012 pour une durée de trois ans sont :

  • L’organisation de stages de formation en hydrologie opérationnelle au bénéfice du Secrétariat général de la CICOS et des Services Hydrologiques Nationaux. Ce volet s’inscrit dans le cadre du projet Congo-HYCOS sous la supervision de l’Organisation Météorologique Mondiale ;
  • L’appui à la réalisation d’un Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE) à travers une démarche participative. Une Plateforme de Concertation Régionale  a en particulier été mise en place réunissant, outre les représentants des Etats, les Acteurs Non Étatiques et les Organisations de la Société Civile.

Le projet d’appui à l’ABV s’inscrit dans le cadre de son Plan Stratégique 2010 – 2014 pour l’amélioration de la gestion régionale des ressources en eau et le développement durable du bassin. Dans un objectif de développement des capacités des trois organes de l’ABV (Forum des Parties prenantes, Comité des Experts et Direction Exécutive), le projet a entre autres permis entre 2012 et 2015 de préparer la rédaction du Plan Directeur du bassin de la Volta et de l’outil d’aide à la décision qui l’accompagne, ainsi qu’à fournir un appui au démarrage de la Charte de l’Eau du bassin de la Volta.