Un atelier de réflexion sur les opportunités du Système Africain de Documentation et d’Information sur l’Eau (SADIEau)

05/03/2016 - 02:00

Le Réseau Africain des Organismes de Bassin (RAOB), à travers le projet SITWA (Renforcement des institutions de gestion des eaux transfrontalières en Afrique), a organisé les 19 et 20 avril à Dakar un atelier de réflexion sur les forces, faiblesses menaces et opportunités de la plateforme SADIEau afin d’évaluer ensemble les freins à une plus grande participation du réseau et d'établir une feuille de route  pour les années à venir.



Lancé en 2007, SADIEau s’était fixé trois objectifs : construire un réseau de partenaires africains qui produisent de l’information sur l’eau, référencer une information de qualité sur le secteur de l’eau en Afrique et proposer un accès gratuit à cette information via un portail internet.

La phase pilote du projet (pré SADIEau) a été dirigé par cinq partenaires menés par l'Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (OMVS): le Centre Régional pour l'Approvisionnement en Eau et Assainissement (CREPA), le Centre de Développement et d’Ingénierie en Eau (WEDC), l'Office International de l'Eau (OIEau) et le Programme Solidarité Eau (PS Eau)). Il a été mis en œuvre jusqu'en 2010 par 20 points focaux basés dans neuf pays du continent, ces derniers ayant alimenté la base du système durant cette phase via le portail internet.



Le projet SITWA avait relancé le système en 2014 pour en faire un outil incontournable pour la gestion des connaissances et des données. Depuis lors, des contrats ont été signés avec quelques organismes de bassin et institutions partenaires qui ont désigné des points focaux chargés d’alimenter la plateforme SADIEAU. Mais, malgré l’implication des parties prenantes,  le succès escompté n’a pas été au rendez-vous.



C’est pour cette raison qu'un atelier de réflexion a été organisé. Il avait pour vocation de recueillir l’avis et l’expertise des points focaux pour une amélioration de la plateforme SADIEau, et l’adoption d’une feuille de route afin d’aboutir à une redynamisation du site, tant au point de vue contenu qu’au point de vue de l’ergonomie.

Il a réuni les experts en Information et Documentation de la Commission Internationale du Bassin Congo-Oubangui-Sangha (CICOS), de la Commission du fleuve Orange-Senqu (ORASECOM), du Partenariat Mondial de l’Eau (GWP) Afrique de l’ouest, de l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), de l’Initiative du Bassin du Nil (NBI), de l’Autorité du Bassin du Niger (ABN), du Programme d’eau potable et d’assainissement du millénaire (PEPAM) et l’Autorité du Bassin de la Volta (ABV). L’OIEau était présent en tant que partenaire fondateur de SADIEau, et secrétaire technique permanent du RIOB, soutien du RAOB.



Un programme d’actions, complété par l’identification de bailleurs de fonds potentiels, sera élaboré d’ici septembre 2016, et l’ensemble des résultats sera présenté lors de l’assemblée générale du RAOB les 20-21-22 septembre prochains.

En savoir plus