Gestion de bassins

Projets

Date de démarrage Date d'achèvement Nom du Projet Continent Pays Pays
2010 2010 Appui au CIAT pour la définition d’une stratégie intégrée des Bassins Versants (Haiti) Amérique latine et Caraïbes Haïti HT

 

Contexte

La gestion des ressources en eau varie fortement d'un pays et d’un bassin à l'autre puisque les problèmes y sont différents par nature et par acuité.

Une approche intégrée de la gestion des ressources en eau permet, partout, de mieux répondre aux enjeux et constitue un pas important vers le développement durable.

La mise en œuvre d’une telle Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) est indissociable d’une gouvernance moderne à l’échelle des bassins hydrographiques.

La France dispose à cet égard d’une expérience intéressante. Le cadre juridique européen s’en est inspiré dans la Directive Cadre sur l’Eau (DCE – 2000).

Toutefois, ces expériences doivent toujours être profondément adaptées aux spécificités locales, qu'elles soient géographiques, politiques, environnementales, économiques, sociales ou culturelles.

 

Quels sont les acteurs concernés ?

Nos projets s’adressent aux Autorités publiques des pays émergents et en développement : Autorités nationales, régionales, locales, organismes de bassin, le cas échéant transfrontaliers.

Ce sont en l’occurrence ces structures qui formalisent leur demande d’assistance technique, de conseil ou de formation. Cette demande est essentielle pour déterminer les contours du projet et permettre une bonne appropriation.

 

Que fait l’OIEau ?

A travers ses différents projets, l’OIEau :

  •  propose une gouvernance ad hoc des ressources en eau par bassin versant ;
  •  réalise des audits et études de réforme des institutions en place ;
  •  élabore des propositions de cadre juridique et institutionnel adapté, aux niveaux national et local ;
  •  appuie l’identification des principaux enjeux de la ressource en eau au sein du bassin (rivière, lac ou aquifère) ;
  •  consolide les méthodologies de planification, tout en favorisant l’implication des usagers et de la société civile;
  •  suggère des modalités d’organisation des banques de données, de systèmes d’information, afin de disposer d’outils d’aide à la décision ;
  •  propose la mise en place de mécanismes pérennes de financement ;
  •  évalue les actions engagées, les politiques publiques en général et suggère des indicateurs de performance et de suivi de ces politiques.